Opération L

De WikiMs.

Sommaire

Contexte

Les raffineries de pétrole de la Royal Dutch Shell ont été les objectifs principaux de l'Empire du Japon, dépourvu de ressources propres et suffisantes pour mener durablement la poursuite de conflit engagé. L'invasion de Palembang à Sumatra fait donc partie de ce plan, en préambule à l'invasion de Java.

La flotte d'invasion

De Cam Ranh Bay appareille le 10 février 1942, la 7ème division de croiseurs (CruDiv7 commandée par le contre-amiral Takeo Kurita) : Kumano, Mikuma, Mogami et Suzuya, accompagnée du croiseur lourd Chokai, du croiseur léger Yura, du porte-avions d'escorte Ryujo, escortée des destroyers Shikinami et Shiokaze.
Le groupe de combat est commandé par le vice-amiral Jisaburo Ozawa et a pour mission d'assurer la protection d'un convoi de 14 transports escorté par les destroyers Asagiri, Ayanami, Fubuki, Hatsuyuki, Isonami, Murakumo, Shirakumo et Uranami, commandé par le contre-amiral Shintaro Hashimoto à bord du croiseur léger Sendai. A bord des transports est embarqué le 229° régiment de la 38° division d'infanterie.

L'attaque d'un sous-marin

Le même jour l'USS Searaven commandé par le capitaine de corvette Theodore Alward reçoit un message Ultra de ComSubAsia l'informant de la route du convoi. Au matin du 11 février, par une mer très formée, le sous-marin aperçoit la CruDiv7 et prend une position d'attaque, à l'immersion périscopique. 4 torpilles Mk-14 sont lancées contre deux croiseurs mais s'avèrent défectueuses.

La bataille de Palembang

Le 15 février au nord de Sumatra, une force composée du croiseur lourd britannique HMS Exeter, des croiseurs légers hollandais HNLMS De Ruyter (navire-amiral), Java et Tromp, australien HMAS Hobart, de 10 destroyers, commandée par le contre-amiral Karel Doorman, missionné par ABDACOM, fait une tentative avortée d'intercepter la flotte japonaise. L'aviation embarquée du porte-avions Ryujo effectue une série d'attaques forçant Doorman à se retirer au sud de Sumatra.

Le retour

Jusqu'au 17 février, CruDiv7 couvre les opérations de débarquement à Palembang et à l'île de Banka. Après avoir ensuite couvert les débarquements à Merak lors de l' opération J, Ozawa rallie Singapour le 5 mars.

Outils personnels