Attaque sur Pearl Harbor

De WikiMs.

(Différences entre les versions)
(Escaladez le mont Niitaka 1208)
m (La force de frappe)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
== La force de frappe ==
== La force de frappe ==
-
Sous le commandement du vice-amiral [https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C5%ABichi_Nagumo Chuichi Nagumo], la 1ère Flotte aéronavale japonaise a appareillé depuis la baie d'[http://en.wikipedia.org/wiki/Hitokappu_Bay Hitokappu] (îles Kouriles) le 25 novembre 1941 au matin. Elle navigue à 15 nœuds, allure maximale des pétroliers. En tête les porte-avions ''Akagi'' et ''Kaga'', suivis du '''[[Shokaku]]''' et du '''[[Zuikaku]]''', puis le '''[[Hiryu]]''' et le ''Soryu''. Les cuirassés '''[[Hiei]]''' et '''[[Kirishima]]''' suivent en serre-file. Les destroyers ''Akigumo'', '''[[Hamakaze]]''', ''Isokaze'', '''[[Kagero]]''', ''Shiranuhi'' et '''[[Ushio]]''' gardent les flancs. Le destroyer ''Sazanami'' est en arrière chargé de maintenir l'allure des 8 pétroliers : '''[[Kenyo Maru]]''', '''[[Kokuyo Maru]]''', '''[[Kyokuto Maru]]''', '''[[Nippon Maru]]''', '''[[Shinkoku Maru]]''', ''Shiriyu'', '''[[Toei Maru]]''' et '''[[Toho Maru]]'''. 4 milles en avant les croiseurs lourds '''[[Chikuma]]''' et '''[[Tone]]''' sont accompagnés des destroyers ''Tanikaze'' et '''[[Urakaze]]''' et prêts à lancer leurs hydravions de reconnaissance. 20 milles en avant, le contre-amiral [http://en.wikipedia.org/wiki/Sentar%C5%8D_%C5%8Cmori Sentaro Omori] sur le croiseur léger '''[[Abukuma]]''' (navire-amiral de Nagumo) éclaire la flotte, escorté des destroyers ''Arare'' et ''Kasumi''. Enfin, 3 sous-marins (''I-19, I-21, I-23'') sont déployés 100 milles devant, alors que 22 autres sont déjà sur zone afin de contrer toute tentative de riposte.<br />
+
Sous le commandement du vice-amiral [https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C5%ABichi_Nagumo Chuichi Nagumo], la 1ère Flotte aéronavale japonaise a appareillé depuis la baie d'[http://en.wikipedia.org/wiki/Hitokappu_Bay Hitokappu] (îles Kouriles) le 25 novembre 1941 au matin. Elle navigue à 15 nœuds, allure maximale des pétroliers. En tête les porte-avions ''Akagi'' et ''Kaga'', suivis du '''[[Shokaku]]''' et du '''[[Zuikaku]]''', puis le '''[[Hiryu]]''' et le ''Soryu''. Les cuirassés '''[[Hiei]]''' et '''[[Kirishima]]''' suivent en serre-file. Les destroyers ''Akigumo'', '''[[Hamakaze]]''', ''Isokaze'', '''[[Kagero]]''', ''Shiranuhi'' et '''[[Ushio]]''' gardent les flancs. Le destroyer ''Sazanami'' est en arrière chargé de maintenir l'allure des 8 pétroliers : '''[[Kenyo Maru]]''', '''[[Kokuyo Maru]]''', '''[[Kyokuto Maru]]''', '''[[Nippon Maru]]''', '''[[Shinkoku Maru]]''', ''Shiriyu'', '''[[Toei Maru]]''' et '''[[Toho Maru]]'''. 4 milles en avant les croiseurs lourds '''[[Chikuma]]''' et '''[[Tone]]''' sont accompagnés des destroyers ''Tanikaze'' et '''[[Urakaze]]''' et prêts à lancer leurs hydravions de reconnaissance. 20 milles en avant, le contre-amiral [http://en.wikipedia.org/wiki/Sentar%C5%8D_%C5%8Cmori Sentaro Omori] sur le croiseur léger '''[[Abukuma]]''' (navire-amiral de Nagumo) éclaire la flotte, escorté des destroyers ''Arare'' et '''[[Kasumi]]'''. Enfin, 3 sous-marins (''I-19, I-21, I-23'') sont déployés 100 milles devant, alors que 22 autres sont déjà sur zone afin de contrer toute tentative de riposte.<br />
==  Escaladez le mont Niitaka 1208 ==
==  Escaladez le mont Niitaka 1208 ==

Version actuelle en date du 20 août 2018 à 13:05

Sommaire

La force de frappe

Sous le commandement du vice-amiral Chuichi Nagumo, la 1ère Flotte aéronavale japonaise a appareillé depuis la baie d'Hitokappu (îles Kouriles) le 25 novembre 1941 au matin. Elle navigue à 15 nœuds, allure maximale des pétroliers. En tête les porte-avions Akagi et Kaga, suivis du Shokaku et du Zuikaku, puis le Hiryu et le Soryu. Les cuirassés Hiei et Kirishima suivent en serre-file. Les destroyers Akigumo, Hamakaze, Isokaze, Kagero, Shiranuhi et Ushio gardent les flancs. Le destroyer Sazanami est en arrière chargé de maintenir l'allure des 8 pétroliers : Kenyo Maru, Kokuyo Maru, Kyokuto Maru, Nippon Maru, Shinkoku Maru, Shiriyu, Toei Maru et Toho Maru. 4 milles en avant les croiseurs lourds Chikuma et Tone sont accompagnés des destroyers Tanikaze et Urakaze et prêts à lancer leurs hydravions de reconnaissance. 20 milles en avant, le contre-amiral Sentaro Omori sur le croiseur léger Abukuma (navire-amiral de Nagumo) éclaire la flotte, escorté des destroyers Arare et Kasumi. Enfin, 3 sous-marins (I-19, I-21, I-23) sont déployés 100 milles devant, alors que 22 autres sont déjà sur zone afin de contrer toute tentative de riposte.

Escaladez le mont Niitaka 1208

Le 2 décembre à 03:00, depuis son PC sur le cuirassé Nagato, l'amiral Isoroku Yamamoto, commandant en chef de l'opération, envoie le message : "Escaladez le mont Niitaka 1208" donnant l'ordre et la date de l'attaque pour le 8 décembre, soit le 7 à Honolulu. Le 6 décembre la flotte mazoute à 640 milles au nord-ouest des îles Hawaii, fixe un point de rendez-vous aux pétroliers pour le retour et porte la vitesse à 24 nœuds. Le destroyer Kasumi est provisoirement détaché pour renforcer Sazanami à la protection des pétroliers.

L'attaque sur Pearl Harbor

Le dimanche 7 décembre à 05:00, Chikuma et Tone lancent chacun un hydravion de reconnaissance Aichi E13A1 Jake mais aucun ne repère les porte-avions américains.

A 06:00, le point Z, à 250 milles de Pearl Harbor, est atteint. Nagumo fait mettre les porte-avions au vent et lance la première vague de 183 avions. Une demi-heure plus tard, une seconde vague de 167 appareils décolle à son tour. A 07:50, les escadrilles japonaises attaquent Pearl Harbor, la surprise est totale et les dégâts considérables : 2 335 soldats américains morts, dont la moitié marins du cuirassé USS Arizona, plus de 1 100 blessés, 8 cuirassés, 3 croiseurs, 3 destroyers coulés ou endommagés.
Après avoir récupéré les deux vagues, et avec seulement 29 avions et 55 pilotes perdus, Nagumo, ignorant la position des porte-avions américains, estime trop risqué le lancement d'une troisième vague. Il met alors le cap sur le Japon.
A 21:35, Sazanami et Ushio sont détachés et bombardent l'aérodrome et la station d'épuration de Midway, seulement défendu par un bataillon de 280 Marines.

Une escadre est mise en alerte

Afin d'assurer une protection à la 1ère Flotte revenant de Pearl Harbor, une escadre cuirassée appareille de Hashira-jima le 8 décembre 1941. Elle se compose des cuirassés Fuso, Hyuga, Ise, Mutsu, Nagato, Yamashiro, du porte-avions léger Hosho, escortés des destroyers Ariake, Hatsushimo, Hatsuharu, Mikazuki, Nenohi, Shigure, Shiratsuyu, Wakaba, Yugure et Yukaze. Le 10 décembre, peu après le coucher du soleil, les veilleurs du Hosho pensent avoir aperçu un sous-marin américain qui traque l'escadre. Une escadrille décolle du Hosho qui se détache de la force principale. Face au risque de ne pouvoir retrouver le porte-avions, ce dernier est contraint de laisser ses lumières de pont allumées à l'attention des pilotes. En raison du silence radio, Hosho et 3 destroyers perdent le contact avec la flotte qui avait fait demi-tour après avoir doublé les îles Bonin. Le contact n'est repris que le lendemain. Arrive en mer intérieure dans la nuit du 13 au 14 décembre. L'armada est maintenue en alerte jusqu'au retour victorieux de la flotte de l'amiral Nagumo.

L'attaque sur l'île de Wake

Sur le chemin du retour, le 16 décembre les porte-avions Hiryu et Soryu, escortés des croiseurs lourds Chikuma et Tone, des destroyers Tanikaze et Urakaze sont détachés de la Flotte pour participer comme force d'appui à la seconde invasion de l'île de Wake. Le 22 décembre les porte-avions lancent leurs attaques. Le 23, l'île est aux mains des japonais. Le détachement rallie Kure le 29 décembre.
La 1ère Flotte, quant à elle, est arrivée à Hashira-jima depuis le 23 décembre.

Voir aussi

Outils personnels