Bataille de Midway

De WikiMs.

(Différences entre les versions)
m (La Flotte se rue à l'assaut de Midway)
m (Voyages de concentration)
 
Ligne 15 : Ligne 15 :
== Voyages de concentration ==
== Voyages de concentration ==
-
* Le 21 mai 1942, le 2ème escadron de destroyers appareille de [http://fr.wikipedia.org/wiki/Kure Kure]. Il se compose du croiseur léger ''Jintsu'', accompagné des destroyers ''Amatsukaze'', ''Arare'', ''Hayashio'', ''Hatsukaze'', '''[[Kagero]]''', ''Kasumi'', '''[[Kuroshio]]''', ''Oyashio'', ''Shiranuhi'', ''Tokitsukaze'' et '''[[Yukikaze]]'''. Arrive à [https://fr.wikipedia.org/wiki/Saipan Saipan] le 25 mai.
+
* Le 21 mai 1942, le 2ème escadron de destroyers appareille de [http://fr.wikipedia.org/wiki/Kure Kure]. Il se compose du croiseur léger ''Jintsu'', accompagné des destroyers ''Amatsukaze'', ''Arare'', ''Hayashio'', ''Hatsukaze'', '''[[Kagero]]''', '''[[Kasumi]]''', '''[[Kuroshio]]''', ''Oyashio'', ''Shiranuhi'', ''Tokitsukaze'' et '''[[Yukikaze]]'''. Arrive à [https://fr.wikipedia.org/wiki/Saipan Saipan] le 25 mai.
* Sous le commandement du vice-amiral [http://en.wikipedia.org/wiki/Boshir%C5%8D_Hosogaya Boshiro Hosogaya] appareillent de Kure le 22 mai à 00:30 les porte-avions '''[[Junyo]]''' et ''Ryujo'', accompagnés des croiseurs lourds '''[[Maya]]''' et '''[[Takao]]''', des destroyers ''Akatsuki'', ''Akebono'', ''Hibiki'', ''Inazuma'', ''Shiokaze'', ''Sazanami'' et '''[[Ushio]]'''. Le convoi arrive à [https://fr.wikipedia.org/wiki/District_de_garde_d'%C5%8Cminato Ominato] dans la nuit du 24 mai.
* Sous le commandement du vice-amiral [http://en.wikipedia.org/wiki/Boshir%C5%8D_Hosogaya Boshiro Hosogaya] appareillent de Kure le 22 mai à 00:30 les porte-avions '''[[Junyo]]''' et ''Ryujo'', accompagnés des croiseurs lourds '''[[Maya]]''' et '''[[Takao]]''', des destroyers ''Akatsuki'', ''Akebono'', ''Hibiki'', ''Inazuma'', ''Shiokaze'', ''Sazanami'' et '''[[Ushio]]'''. Le convoi arrive à [https://fr.wikipedia.org/wiki/District_de_garde_d'%C5%8Cminato Ominato] dans la nuit du 24 mai.

Version actuelle en date du 4 octobre 2018 à 15:15

Sommaire

Contexte

Malgré la fulgurance des succès remportés avec l'invasion des Philippines, de la Malaisie puis des Indes orientales, l’État-major japonais, dès janvier 1942, incluait dans ses objectifs la destruction des porte-avions américains dans une bataille qu'ils espéraient décisive et pouvant contraindre les U.S.A. à demander la paix.
Le raid aérien de Doolittle sur Tokyo, en avril 1942, ne fait que renforcer cette conviction.

Le plan japonais

Situé à mi-chemin entre l'île de Wake, déjà conquise, et Pearl Harbor, l'atoll de Midway est l'objectif tout naturellement désigné pour attirer la flotte américaine.
Comme tous les plans japonais, celui-ci est tortueux et comporte un volet de diversion consistant en une attaque préalable : celle des îles Aléoutiennes. Par ailleurs, les forces de débarquement sont isolées de par leur appareillage depuis Saipan, aux îles Mariannes.
Ce plan, qui péchait gravement par la dispersion des forces, était connu de l'amiral Chester Nimitz, car le code secret japonais avait été percé à jour.

Le 4 mai, les services du capitaine de frégate J. Rochefort ont décodé un message laissant à penser qu'une opération d'envergure se déroulerait à la fin du mois. « Expédier livraisons de tuyaux de mazoutage » ; cette petite phrase décryptée le lendemain recèle un renseignement d'importance : l'opération aura lieu loin de toute base navale, donc au milieu du Pacifique. Les Américains voient en Midway un point de chute idéal. Lentement les pièces du puzzle se mettent en place. Puis ils comprennent qu'une opération de diversion concerne les Aléoutiennes tandis que l'effort principal portera sur un lieu codé « AF ».
Rochefort acquiert la certitude que « AF » désigne Midway, mais il a besoin d'une confirmation. Sur son ordre, un sous-marin apporte au commandant de Midway l'instruction d'émettre en clair un message informant Hawaï que la station d'épuration est en panne. Les Japonais tombent dans le panneau et deux jours plus tard, les services de Rochefort décryptent un message qui signale que « AF » est à court d'eau potable et qu'en conséquence des rations supplémentaires devront être prévues à bord des navires de transport ! AF est donc bien Midway !
Ainsi, le 21 mai, il ne manque qu'un élément primordial : le jour et l'heure.
Les Japonais auraient dû modifier leur code secret le 1er avril, un changement que leur trop grande confiance leur a fait repousser de deux mois. Rochefort su tirer parti de ce délai supplémentaire, mais le 23 mai le code est changé. Rochefort passe la nuit à le percer. Au matin du 24, il informe Nimitz que les Japonais débarqueront aux Aléoutiennes le 3 juin et attaqueront Midway.

A l'exception du porte-avions Shokaku avarié à la Bataille de la mer de Corail et de son sister-ship Zuikaku dépourvu d'avions, tout ce que la Marine Impériale comporte d'unités de haute mer, ou à peu près, est engagé dans cette formidable bataille.

Voyages de concentration

  • Le 21 mai 1942, le 2ème escadron de destroyers appareille de Kure. Il se compose du croiseur léger Jintsu, accompagné des destroyers Amatsukaze, Arare, Hayashio, Hatsukaze, Kagero, Kasumi, Kuroshio, Oyashio, Shiranuhi, Tokitsukaze et Yukikaze. Arrive à Saipan le 25 mai.
  • Sous le commandement du vice-amiral Boshiro Hosogaya appareillent de Kure le 22 mai à 00:30 les porte-avions Junyo et Ryujo, accompagnés des croiseurs lourds Maya et Takao, des destroyers Akatsuki, Akebono, Hibiki, Inazuma, Shiokaze, Sazanami et Ushio. Le convoi arrive à Ominato dans la nuit du 24 mai.
  • Sous le commandement du vice-amiral Takeo Kurita appareillent de Hashira-jima le 22 mai 1942, à la nuit, les croiseurs lourds Kumano, Mikuma Mogami et Suzuya, escortés des destroyers Asashio et Arashio. La CruDiv7 arrive à Saipan le 26 mai.

Diversion vers les Aléoutiennes

  • Le 25 mai 1942, sous le commandement du contre-amiral Kakuji Kakuta, appareillent de Mutsu Bay (Ominato) les porte-avions Junyo et Ryujo, le pétrolier Teyo Maru, escortés des croiseurs lourds Maya et Takao, des destroyers Akebono, Sazanami, et Ushio. Bombarde Dutch Harbor les 3 et 5 juin, puis assure la couverture aérienne des débarquements à Kiska et Attu les 6 et 7 juin. De retour à Ominato le 24 juin.
  • Le 28 mai appareille la force d'invasion composée des transports Hokusan Maru et Kumakawa Maru, escortés des croiseurs légers Kiso et Tama, des mouilleurs de mines Asaka Maru et Awata Maru, des destroyers Akatsuki, Hibiki et Hokaze, des dragueurs de mines Hakuho Maru et Kaiho Maru. De retour à Ominato le 20 juin.
  • Quelques heures plus tard, appareille un second convoi composé du transport Liner Maru, accompagné du mouilleur de mines Magane Maru, escorté du croiseur léger Abukuma et des destroyers Hatsuharu, Hatsushimo, Nenohi et Wakaba. De retour à Ominato le 20 juin.
  • Le vice-amiral Hosogaya, appareille d'Ominato le 29 mai à bord du croiseur lourd Nachi. Il escorte le porte-hydravions Kimikawa Maru, les pétroliers Fujisan Maru et Nissan Maru, accompagné des destroyers Ikazuchi, Inazuma et Shiokaze. Il assure la coordination des débarquements sur les îles Aléoutiennes, Kiska et Attu, les 6 et 7 juin. De retour à Ominato le 20 juin.
  • Sous le commandement du vice-amiral Shiro Katasu, appareillent de Hashira-jima le 29 mai les cuirassés Fuso, Ise, Hyuga et Yamashiro, les pétroliers San Clemente Maru et Toa Maru, escortés de la 9ème division de croiseurs : Kitakami et Oi, de la 20ème division de destroyers : Amagiri, Asagiri, Shirakumo, Yuguri, de la 24ème division des destroyers : Kawakaze, Suzukaze, Umikaze, Yamakaze, et de la 27ème division de destroyers : Ariake, Shigure, Shiratsuyu et Yugure. L'escadre assure la couverture éloignée des forces de débarquement sur les îles Aléoutiennes, Kiska et Attu. De retour à Yokosuka le 17 juin.
Le 22 juin, l'escadre du vice-amiral Takasu composée des quatre cuirassés, des deux croiseurs et des deux pétroliers appareille de Yokosuka. Elle est escortée de la 16ème division de destroyers (DesDiv16) : Amatsukaze, Hatsukaze, Tokitsukaze et Yukikaze. Arrive à Hashira-jima le 24 juin.

La Flotte se rue à l'assaut de Midway

  • La 1ère Force Mobile, sous le commandement du vice-amiral Chuichi Nagumo, appareille de Hashira-jima le 27 mai 1942. Elle se compose des porte-avions Akagi, Kaga, Hiryu et Soryu, du croiseur léger Nagara, escortés des destroyers Arashi, Hagikaze, Kazagumo, Maikaze, Makigumo, Nowaki, Yugumo et Urakaze.
  • Sous le commandement de l'amiral Isoroku Yamamoto, appareillent de Hashira-jima le 29 mai 1942 à 06:00, les cuirassés Mutsu, Nagato et Yamato, le porte-avions d'escorte Hosho, les porte-hydravions Chiyoda et Nisshin, escortés du croiseur léger Sendai, des destroyers Ayanami, Fubuki, Hatsuyuki, Isonami, Murakumo, Uranami, Shikinami, Shirayuki et Yukaze. Le 30 mai l'escadre est aperçue et signalée par l'USS Cuttlefish en patrouille au nord de Saipan.
  • Le 30 mai 1942 à la tête de la CruDiv7, (croiseurs lourds Kumano, Mikuma, Mogami et Suzuya), escorté des destroyers Asashio et Arashio, le vice-amiral Kurita appareille de Saipan. Il assure la couverture rapprochée de la force d'invasion de l'amiral Tanaka. Le 5 juin à 21:38, le groupe de combat est attaqué par l'USS Tambor. Dans la manœuvre d'esquive des torpilles, Mogami et Mikuma entrent en collision. Ordre leur est donné de rallier l'île de Wake, escortés des deux destroyers. Dans la matinée du 6 juin, les rescapés sont attaqués par l'aviation de l'USS Enterprise. Mikuma est coulé tandis que Mogami est atteint par 6 bombes, tuant 81 marins. Les destroyers Asashio et Arashio sont également touchés. Le 8 juin, après avoir mazouté, la veille à Wake, auprès du pétrolier Nichiei Maru, Mogami et ses destroyers rejoignent la CruDiv7 qui rallie Truk le 14 juin.

Le tournant de la bataille

Le 4 juin, deux vagues d'avions torpilleurs Nakajima B5N2 "Kate" sont lancées de la Force Mobile. A 14:40, l'USS Yorktown filant 19 nœuds esquive deux torpilles mais ne peut en éviter deux autres qui le frappent à bâbord, coupant toute énergie électrique. A 14:55, le porte-avions est stoppé et accuse 26° de gite. Le capitaine Elliott Buckmaster ordonne l'abandon. Les destroyers recueillent les survivants. Le porte-avions sera torpillé par le sous-marin I-168 le 6 juin à 13:32 et finira par sombrer le lendemain.
Alors qu'une 3ème vague s'apprête à décoller, l'aviation de l'USS Enterprise met Hiryu hors de combat avec 4 bombes en coup direct. Après avoir sauvé les rescapés, il est achevé à la torpille par le destroyer Makigumo le 5 juin à 05:10 et coule par 31°38'N - 178°51'W. voir carte. Les trois autres porte-avions ayant été détruits, et dans l'impossibilité d'attaquer les porte-avions américains, l'amiral Yamamoto annule l'opération MI, le 6 juin à 02:55. Le reste de la flotte rallie Hashira-jima le 14 juin.

Conséquences

Après la défaite de Midway et la destruction de six porte-avions sur douze, l'état-major impérial modifia ses plans de façon radicale : une ligne de défense fut constituée des Aléoutiennes à la Nouvelle-Guinée, en passant par les îles Marshall. La Marine reçut l'ordre de tenir à n'importe quel prix, et on réorganisa la flotte autour des porte-avions restants. Leurs effectifs insuffisants furent complétés par l'aviation basée à terre.

Voir aussi

Outils personnels