Bataille de l'île de Savo

De WikiMs.

(Différences entre les versions)
(Voir aussi)
(Voir aussi)
 
Ligne 20 : Ligne 20 :
=== Voir aussi ===
=== Voir aussi ===
* [http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_l%27%C3%AEle_de_Savo La bataille de l'île de Savo]
* [http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_l%27%C3%AEle_de_Savo La bataille de l'île de Savo]
-
* [http://www.mille-sabords.com/forum/index.php?showtopic=38979 Récit de partie sur SH4]
+
* [http://www.mille-sabords.com/forum/index.php?showtopic=38979 Récit de patrouille sur SH4]
=== Parties multijoueurs jouées sur Mille-Sabords.com ===
=== Parties multijoueurs jouées sur Mille-Sabords.com ===
* '''[http://www.mille-sabords.com/forum/index.php?showtopic=57350 La bataille de l'île de Savo]'''
* '''[http://www.mille-sabords.com/forum/index.php?showtopic=57350 La bataille de l'île de Savo]'''

Version actuelle en date du 8 février 2020 à 15:05

Sommaire

Contexte

Juillet 1942, les américains découvrent la construction d'un aérodrome sur l'île de Guadalcanal, située aux sud de l'archipel des Salomon. Baptisée plus tard Henderson Field, cette piste, porte-avions incoulable, revêt un caractère stratégique majeur.
Le 7 août 1942, après 3 heures de bombardement naval, un contingent de 13 000 Marines est débarqué au nord de l'île. 36 heures plus tard, l'aérodrome est sous contrôle américain.
Revenus de leur surprise, les japonais contre-attaquent.

La contre-attaque japonaise

  • A la tête de la VIIIème Flotte le vice-amiral Gunichi Mikawa, appareille de Rabaul le 7 août 1942. Elle se compose de la 6ème division de croiseurs (CruDiv6) : croiseurs lourds Aoba, Furutaka, Kako et Kinugasa à laquelle a été provisoirement rattachée le croiseur lourd Chokai (navire-amiral), escortée des croiseurs légers Tenryu et Yubari et du destroyer Yunagi.
Franchissant le canal Saint-Georges, le groupe de combat est aperçu par l'USS S-38 (capitaine de corvette Henry G. Munson) qui ne peut l'attaquer.
Le 8 août à 06:30, Mikawa fait catapulter par chacun des cinq croiseurs lourds un hydravion de reconnaissance. Vers midi, les équipages sont de retour et rapportent avoir observé à Lunga Point : un cuirassé, 4 croiseurs, 7 destroyers et 15 transports.
Le 9 août vers 02:30, après avoir contourné l'île de Savo par le sud sans avoir été repéré, Mikawa prend les forces navales alliées à revers. Les japonais sont passés maîtres dans le combat de nuit. Le résultat de l'engagement est un désastre pour les américains. Les croiseurs lourds USS Astoria, USS Quincy, USS Vincennes et HMAS Canberra sont coulés. Le croiseur lourd USS Chicago, les destroyers USS Ralph Talbot et USS Patterson sont endommagés. Côté japonais, seul le Chokai, ayant reçu 10 coups directs, a une tourelle hors de combat.
Craignant une riposte aérienne à l'aube, mais ignorant que les porte-avions ennemis s'étaient retirés, Mikawa ordonne la retraite, laissant les américains continuer leurs débarquements. A son retour, il en sera injustement blâmé. Tôt dans la matinée du 10 août, Mikawa détache les quatre croiseurs de la CruDiv 6 sur Kavieng, et rentre à Rabaul avec le reste de l'escadre. A 07:12 au large de l'île Simbari, le Kako est coulé par 3 torpilles Mk-10 de l'USS S-44 (capitaine de corvette John R. Moore), tirées à 700 mètres. voir carte.
Le 11 août, le destroyer Uzuki parti de Rabaul arrive sur zone pour secourir les derniers survivants du naufrage qui n'a fait que 34 victimes.

Conséquences

Bien qu'ayant subi une défaite navale cinglante, les américains réussirent leur mission de s'emparer durablement de l'aérodrome de Guadalcanal. On peut raisonnablement supposer que si Mikawa avait poussé son avantage et détruit les forces de débarquement US, la bataille pour Guadalcanal se serait arrêtée là où elle avait commencé. Le contrôle d'Henderson Field par les américains aura une importance décisive à la bataille des Salomon orientales, deux semaines plus tard.

Voir aussi

Parties multijoueurs jouées sur Mille-Sabords.com

Outils personnels