Junyo

De WikiMs.

(Différences entre les versions)
m (Etats de service)
(Etats de service)
 
Ligne 59 : Ligne 59 :
* Appareille de Manille le 1 décembre 1944, escorté des destroyers ''Fuyuzuki'' et '''[[Suzutsuki]]'''. Arrive à Mako le 3 décembre.
* Appareille de Manille le 1 décembre 1944, escorté des destroyers ''Fuyuzuki'' et '''[[Suzutsuki]]'''. Arrive à Mako le 3 décembre.
-
* Appareille de Mako le 6 décembre 1944, avec à son bord les 200 naufragés du cuirassé '''[[Musashi]]''', accompagné du cuirassé '''[[Haruna]]''' et escorté des destroyers '''[[Suzutsuki]]''', ''Fuyuzuki'' et ''Maki''. Le 8 décembre à minuit, la Task Force est attaquée par les sous-marins USS ''Sea Devil'', USS ''Plaice'' et USS ''Redfish''. Le '''[[Junyo]]''' est touché par trois torpilles, tuant 19 hommes. Plusieurs compartiments sont inondés, provoquant une gîte de 12° sur tribord, mais le porte-avions continue sa route sur un moteur. Le ''Maki'' est également endommagé par une torpille. A 04:00 Le groupe de combat japonais se réfugie dans les eaux très peu profondes où les sous-marins américains ne peuvent pas se risquer.
+
* Appareille de Mako le 6 décembre 1944, avec à son bord les 200 naufragés du cuirassé '''[[Musashi]]''', accompagné du cuirassé '''[[Haruna]]''' et escorté des destroyers '''[[Suzutsuki]]''', ''Fuyuzuki'' et ''Maki''. Le 8 décembre à minuit, la Task Force est attaquée par les sous-marins USS ''Sea Devil'', USS ''Plaice'' et USS ''Redfish''. Le '''[[Junyo]]''' est touché par trois torpilles, tuant 19 hommes. Plusieurs compartiments sont inondés, provoquant une gîte de 12° sur tribord, mais le porte-avions continue sa route sur un moteur. Le ''Maki'' est également endommagé par une torpille. A 04:00 Le groupe de combat japonais se réfugie dans les eaux très peu profondes où les sous-marins américains ne peuvent pas se risquer. Arrive à Sasebo le 10 décembre à 11:00.
== Sister-ship ==
== Sister-ship ==

Version actuelle en date du 3 décembre 2018 à 10:37

Porte-avions Junyo

Junyo (= Faucon pèlerin).
Porte-avions d'escadre japonais de la classe Hiyo. Paquebot reconverti, initialement baptisé Kashiwara Maru, Junyo est lancé en 1941 et mis en service en mai 1942.

Sommaire

Equipement radar

Commandements

  • 1 oct 1941 : Capitaine de vaisseau Shizue ISHII
  • 20 juillet 1942 : Capitaine de vaisseau Tametsugu OKADA
  • 12 févr 1943 : Capitaine de vaisseau Mitsuru NAGAI
  • 25 déc 1943 : Capitaine de vaisseau Kiyomi SHIBUYA
  • 12 mai 1945 : Capitaine de vaisseau Tomiyoshi MAEHARA

Etats de service

  • Sous le commandement de l'amiral Kakuji Kakuta, la Seconde Force Mobile appareille d'Ominato à Mutsu Bay le 28 juin 1942. Elle est composée des porte-avions Junyo, Ryujo, Zuikaku et Zuiho, des croiseurs lourds Maya et Takao, escortée des destroyers Shiokaze et Urakaze. En mer, l'amiral est rejoint par les 5ème et 21ème divisions de croiseurs, escortées de 13 destroyers. La flotte couvre le second convoi de renforcement à Kiska (Aléoutiennes), patrouille sur zone en prévision d'une contre-attaque sous-marine américaine jusqu'au 7 juillet. Rallie Yokosuka le 16 juillet.
  • Appareille d'Hiroshima le 4 octobre 1942, accompagné du porte-avions Hiyo et escorté des destroyers Inazuma et Isonami. Arrive à Truk le 9 octobre.
  • Appareille de Truk le 9 novembre 1942, en compagnie des cuirassés Haruna et Kongo, des croiseurs lourds Atago, Takao et Tone, escorté du croiseur léger Sendai, des destroyers Ayanami, Hatsuyuki, Shikinami, Shirayuki et Uranami. Groupe amiral Kondo. Bataille de Guadalcanal. Force d'appui au groupe de bombardement de l'amiral Abe. Après la perte par ce dernier des cuirassés Hiei et Kirishima, l'escadre de Kondo se retire à Truk où elle arrive le 18 novembre.
  • Dans le cadre de l'opération "MU", renforcement de Wewak, appareille de Truk le 16 décembre 1942. Escorte un convoi de troupes, accompagné du croiseur léger Agano et des destroyers Hamakaze et Isokaze. Juste avant midi le 17 décembre, la formation faisant route au sud-ouest est repérée par l'USS Sculpin (Cap. de corvette L. Henry Chappell) qui ne peut l'approcher à moins de 9 milles. Le 18 décembre peu avant minuit, le Sculpin est détecté en surface par le radar du Junyo. Les destroyers ouvrent le feu à 5 000 mètres l'obligeant à plonger. Ensuite, le groupe opère en mer de Bismarck avant d'être de retour à Truk le 20 décembre.
  • Appareille de Palau le 16 janvier 1943. Escorte un convoi de troupes pour Wewak, accompagné des croiseurs légers Kitakami et Oi, des destroyers Asagumo et Samidare. Arrive à Wewak le 19 et de retour à Palau le 23 janvier.
  • Appareille de Truk le 16 février 1943, escorté des destroyers Kagero et Kuroshio. Arrive à Kure le 21 février.
  • Appareille d'Hiroshima le 22 mars 1943, accompagné du porte-avions Hiyo, accompagné des destroyers Hatsuzuki, Kagero, Suzutsuki et Yugure. Arrive à Truk le 27 mars.
  • En réponse à la reconquête américaine des îles Aléoutiennes, la Flotte appareille de Truk le 17 mai 1943. Le Musashi rapatrie les cendres de l'amiral Isoroku Yamamoto, accompagné des cuirassés Haruna et Kongo, des porte-avions Hiyo et Junyo, des croiseurs Tone et Chikuma, escorté des destroyers Ariake, Hamakaze, Hatsuzuki, Niizuki, Shigure, Suzukaze, Suzutsuki, Tanikaze, Umikaze. Arrive en baie de Tokyo le 22 mai.
    La Flotte est rejointe par les porte-avions Shokaku, Zuikaku, Zuiho, les croiseurs légers Agano, Oyodo d'une part, et par les croiseurs lourds Kumano, Mogami, Suzuya d'autre part, tous venant de Tokuyama.
  • Appareille de Rabaul le 17 juillet 1943, escorté du croiseur léger Nagara et des destroyers Ariake et Shigure. Arrive à Truk le 19 juillet.
  • Appareille de Truk le 19 juillet 1943, escorté du destroyer Tanikaze. Arrive à Kure le 24 juillet. Entre en cale sèche le surlendemain, jusqu'au 31 juillet.
  • Appareille de Truk le 29 septembre 1943, escorté des destroyers Michishio et Tamanami. Arrive à Kure le 5 octobre.
  • Appareille d'Iwakuni le 14 octobre 1943, accompagné des cuirassés Ise et Yamashiro, escorté du croiseur léger Tatsuta et des destroyers Fujinami, Hayanami, Suzunami et Tamanami. Environ 3 000 mètres-cube de matériel sont répartis sur les différents navires ainsi que 2 000 hommes de troupe. Plusieurs milliers d'obus de gros calibre pour les cuirassés Fuso, Nagato et Yamato, basés à Truk, sont arrimés sur la plage arrière de Ise. Arrive à Truk le 20 octobre.
  • Appareille de Truk le 31 octobre 1943, accompagné des cuirassés Ise et Yamashiro, du porte-avions Unyo, des croiseurs Tone et Tatsuta et escorté des destroyers Akebono, Suzukaze, Tanikaze et Umikaze.
Le 4 novembre, Unyo est détaché sur Yokosuka, accompagné de Akebono.
Le 5 novembre à 05:05, près du détroit de Bungo, alerté par un message Ultra, l'USS Halibut (capitaine de corvette J. "Pete" Galantin) capte l'escadre au radar à 14 milles, naviguant au 300 en zigzags à 19 nœuds. A 05:39, Galantin lance 6 torpilles MK-14 à 1 200 yards sur Junyo. Une minute plus tard, une torpille frappe le porte-avions à l'arrière, mais les 5 autres manquent. Halibut entame alors un demi-tour pour lancer des tubes arrière. A 05:43, Galantin lance 2 autres torpilles dont l'une va frapper Yamashiro sans exploser. A 05:58, Galantin tente de lancer ses dernières torpilles mais elles font l'objet de dysfonctionnements dans les tubes.
Gouvernail détruit, Junyo est remorqué dans le détroit de Bungo. L'escadre arrive à Tokuyama le 6 novembre sans avoir autrement été inquiétée.
  • Appareille de Sasebo le 30 octobre 1944, accompagné du croiseur léger Kiso, chargés d'approvisionner en munitions l'escadre de Kurita à Brunei, accompagné des destroyers Akikaze, Uzuki et Yuzuki. Le 3 novembre à 22:50, le sous-marin USS Pintado, lance une gerbe de six torpilles sur le Junyo, à 160 milles à l'ouest du cap Bolinao. Akikaze s'interpose volontairement sur la trajectoire des torpilles pour protéger le porte-avions et coule par 16°48'N - 117°17'E. Voir carte. Arrive à Brunei le 6 novembre.
  • Appareille de Brunei pour les îles Pratas le 8 novembre 1944 à 03:00, accompagné des croiseurs lourds Ashigara, Tone, escorté du croiseur léger Kiso, des destroyers Shigure, Uzuki et Yuzuki. Escale à Manille le 10 novembre. En repart le 11 sans le Ashigara détaché pour le groupe Yamato qui rentre à Brunei, ni le Kiso qui reste sur place. Le 13 novembre à 06:40 au sud de Mako, le convoi est attaqué sans succès par l'USS Jallao. Le Jallao a probablement confondu le Tone avec le Yamato aperçu la veille dans les parages. Arrive à Mako dans l'après-midi. Appareille de Mako le 14 novembre. En route, le convoi est attaqué sans succès par l'USS Barb. Arrive à Kure le lendemain.
  • Appareille de Sasebo le 25 novembre 1944, escorté des destroyers Fuyuzuki, Uzuki et Yuzuki. Après une courte escale à Mako, le 27 novembre. Le 30 novembre, alors qu'il arrive en baie de Manille, le porte-avions est aperçu et signalé par l'USS Hake (capitaine de corvette Frank E. Haylor).
  • Appareille de Manille le 1 décembre 1944, escorté des destroyers Fuyuzuki et Suzutsuki. Arrive à Mako le 3 décembre.
  • Appareille de Mako le 6 décembre 1944, avec à son bord les 200 naufragés du cuirassé Musashi, accompagné du cuirassé Haruna et escorté des destroyers Suzutsuki, Fuyuzuki et Maki. Le 8 décembre à minuit, la Task Force est attaquée par les sous-marins USS Sea Devil, USS Plaice et USS Redfish. Le Junyo est touché par trois torpilles, tuant 19 hommes. Plusieurs compartiments sont inondés, provoquant une gîte de 12° sur tribord, mais le porte-avions continue sa route sur un moteur. Le Maki est également endommagé par une torpille. A 04:00 Le groupe de combat japonais se réfugie dans les eaux très peu profondes où les sous-marins américains ne peuvent pas se risquer. Arrive à Sasebo le 10 décembre à 11:00.

Sister-ship

Voir aussi

Outils personnels