Opération Galvanic

De WikiMs.

(Différences entre les versions)
m (A protégé « Opération Galvanic » ([edit=sysop] (infini) [move=sysop] (infini)) [protection en cascade])
m (Première réaction japonaise)
 
Ligne 14 : Ligne 14 :
:Sous le commandement du vice-amiral [http://en.wikipedia.org/wiki/Jisabur%C5%8D_Ozawa Jisaburo Ozawa], les cuirassés '''[[Yamato]]''' et '''[[Nagato]]''', les porte-avions '''[[Shokaku]]''' et '''[[Zuikaku]]''', les croiseurs lourds '''[[Chikuma]]''', '''[[Haguro]]''', '''[[Mogami]]''' et '''[[Tone]]'''. Le croiseur léger '''[[Agano]]''' à la tête du 2ème escadron assure la protection ASM accompagné des destroyers ''Amatsukaze'', ''Hatsukaze'', ''Hatsuzuki'', ''Kazagumo'', '''[[Suzutsuki]]''', ''Tamanami'', '''[[Urakaze]]''' et ''Wakatsuki''.  
:Sous le commandement du vice-amiral [http://en.wikipedia.org/wiki/Jisabur%C5%8D_Ozawa Jisaburo Ozawa], les cuirassés '''[[Yamato]]''' et '''[[Nagato]]''', les porte-avions '''[[Shokaku]]''' et '''[[Zuikaku]]''', les croiseurs lourds '''[[Chikuma]]''', '''[[Haguro]]''', '''[[Mogami]]''' et '''[[Tone]]'''. Le croiseur léger '''[[Agano]]''' à la tête du 2ème escadron assure la protection ASM accompagné des destroyers ''Amatsukaze'', ''Hatsukaze'', ''Hatsuzuki'', ''Kazagumo'', '''[[Suzutsuki]]''', ''Tamanami'', '''[[Urakaze]]''' et ''Wakatsuki''.  
:Le vice-amiral '''[[Takeo Kurita|Takeo Kurita]]''' commande la Force Avancée à bord du croiseur lourd '''[[Atago]]''', accompagné du croiseur lourd '''[[Takao]]''', du croiseur léger '''[[Noshiro]]''' et escorté des destroyers ''Suzukaze'' et ''Umikaze''.  
:Le vice-amiral '''[[Takeo Kurita|Takeo Kurita]]''' commande la Force Avancée à bord du croiseur lourd '''[[Atago]]''', accompagné du croiseur lourd '''[[Takao]]''', du croiseur léger '''[[Noshiro]]''' et escorté des destroyers ''Suzukaze'' et ''Umikaze''.  
-
:Le porte-avions d'escorte '''[[Zuiho]]''' appareille quant à lui le lendemain, escorté du croiseur léger '''[[Oyodo]]''' et des destroyers ''Maikaze'' et '''[[Nowaki]]'''. Il rejoint la Flotte le 21 septembre. De retour à Truk le 25 septembre sans avoir rencontré la Task Force 15 américaine qui s'était prudemment retirée.
+
:Le porte-avions d'escorte '''[[Zuiho]]''' appareille quant à lui le lendemain, escorté du croiseur léger '''[[Oyodo]]''' et des destroyers ''Maikaze'' et '''[[Nowaki]]'''. Il rejoint la Flotte le 21 septembre.  
 +
* La Flotte est de retour à Truk le 25 septembre sans avoir rencontré la Task Force 15 américaine qui s'était prudemment retirée.
== Seconde réaction japonaise ==
== Seconde réaction japonaise ==

Version actuelle en date du 1 août 2019 à 14:27

Sommaire

Contexte

Été 1943, les Américains reprennent peu à peu le contrôle du Pacifique. Face aux défaites subies aux îles Salomon, les Japonais sont sur la défensive. A l'automne 1943, est créée la Zone de Défense Nationale Absolue qui, partant des îles Kouriles, s'étend jusqu'en Birmanie en passant par les îles Bonin, les Mariannes, les Carolines et les îles de la Sonde. Sont exclues les îles Gilbert et Marshall. Et c'est précisément là que Chester Nimitz va frapper et lancer l'Opération Galvanic.

Le plan

Le 5 octobre 1943, Nimitz transmet à Raymond Spruance le plan définitif suivant :

Contrôler totalement les îles Gilbert;
Se préparer à la conquête des îles Marshall;
Améliorer la sécurité des lignes de communication.

Spruance devra également se tenir prêt à repousser la marine impériale japonaise en cas de réaction de celle-ci.

Première réaction japonaise

  • En réponse aux ballons d'essais US sur les atolls de Tarawa, Makin et Abemama, la Flotte Combinée appareille de Truk le 18 septembre 1943.
Sous le commandement du vice-amiral Jisaburo Ozawa, les cuirassés Yamato et Nagato, les porte-avions Shokaku et Zuikaku, les croiseurs lourds Chikuma, Haguro, Mogami et Tone. Le croiseur léger Agano à la tête du 2ème escadron assure la protection ASM accompagné des destroyers Amatsukaze, Hatsukaze, Hatsuzuki, Kazagumo, Suzutsuki, Tamanami, Urakaze et Wakatsuki.
Le vice-amiral Takeo Kurita commande la Force Avancée à bord du croiseur lourd Atago, accompagné du croiseur lourd Takao, du croiseur léger Noshiro et escorté des destroyers Suzukaze et Umikaze.
Le porte-avions d'escorte Zuiho appareille quant à lui le lendemain, escorté du croiseur léger Oyodo et des destroyers Maikaze et Nowaki. Il rejoint la Flotte le 21 septembre.
  • La Flotte est de retour à Truk le 25 septembre sans avoir rencontré la Task Force 15 américaine qui s'était prudemment retirée.

Seconde réaction japonaise

  • En réponse au raid aéronaval US sur Wake. La flotte appareille de Truk le 17 octobre 1943. Elle comprend les cuirassés Yamato, Musashi, Nagato, Fuso, Kongo et Haruna, les porte-avions Shokaku, Zuikaku et Zuiho, les croiseurs lourds Atago, Chikuma, Chokai, Maya, Mogami, Suzuya, Takao, Tone, escortée des croiseurs légers Agano, Noshiro et Oyodo, des destroyers Akigumo, Amatsukaze, Hatsukaze, Hatsuzuki, Kazagumo, Makinami, Onami, Suzukaze, Suzutsuki, Tanikaze, Umikaze, Urakaze et Wakatsuki. Elle mazoute à Eniwetok du 19 au 23 octobre. Lève les ancres le 23 et patrouille à la recherche des porte-avions américains à 250 miles au sud de Wake, sans les trouver. De retour à Truk le 26 octobre.

Troisième réaction japonaise

  • En réponse à l'invasion américaine des îles Gilbert, appareillent de Truk le 24 novembre 1943, les croiseurs lourds Kumano, Chokai et Suzuya, escortés des destroyers Fujinami, Hamakaze, Hatsuzuki, Hayanami et Suzutsuki, conduits par le croiseur léger Noshiro. Arrivent à Kwajalein le 26. En repartent le 27 pour Eniwetok où ils arrivent le 28 novembre. CruDiv7 et son escorte ravitaillent auprès du pétrolier Nippon Maru. Appareillent d'Eniwetok le lendemain et arrivent à Roi-Namur le 30 du mois. Appareillent de Roi-Namur le 3 décembre et arrivent à Truk le 5, sans avoir tiré le moindre coup de canon.
Outils personnels