Opération R

De WikiMs.

(Différences entre les versions)
m (Préparatifs)
m (Préparatifs)
 
Ligne 5 : Ligne 5 :
== Préparatifs ==
== Préparatifs ==
-
L'attaque devant être lancée depuis [https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Eles_Truk Truk], sous le commandement du vice-amiral [https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C5%ABichi_Nagumo Chuichi Nagumo], la 1ère Flotte aéronavale appareille de [https://fr.wikipedia.org/wiki/Iwakuni Iwakuni] le 8 janvier 1942. Elle comprend : les porte-avions ''Akagi'', '''[[Shokaku]]''' et '''[[Zuikaku]]''', les cuirassés '''[[Hiei]]''' et '''[[Kirishima]]''', le croiseur léger '''[[Abukuma]]''', les destroyers ''Akigumo'', ''Arare'', '''[[Kagero]]''', '''[[Kasumi]]''' et ''Shiranuhi''. Arrive à Truk le 14 janvier.
+
L'attaque devant être lancée depuis [https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Eles_Truk Truk], sous le commandement du vice-amiral [https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C5%ABichi_Nagumo Chuichi Nagumo], la 1ère Flotte aéronavale appareille de [https://fr.wikipedia.org/wiki/Iwakuni Iwakuni] le 8 janvier 1942. Elle comprend : les porte-avions ''Akagi'', '''[[Shokaku]]''' et '''[[Zuikaku]]''', les cuirassés '''[[Hiei]]''' et '''[[Kirishima]]''', le croiseur léger '''[[Abukuma]]''', escortés par les destroyers de DesDiv18 : ''Akigumo'', ''Arare'', '''[[Kagero]]''', '''[[Kasumi]]''' et ''Shiranuhi''. Arrivent à Truk le 14 janvier.
-
* Le lendemain, le porte-avions ''Kaga'' appareille d'Iwakuni, escorté des croiseurs lourds '''[[Chikuma]]''' et '''[[Tone]]''' et des destroyers '''[[Hamakaze]]''', ''Isokaze'', ''Tanikaze'' et '''[[Urakaze]]'''. Arrive à Truk le 15 janvier.
+
* Le lendemain, le porte-avions ''Kaga'' appareille d'Iwakuni, escorté des croiseurs lourds '''[[Chikuma]]''' et '''[[Tone]]''' et des destroyers '''[[Hamakaze]]''', ''Isokaze'', ''Tanikaze'' et '''[[Urakaze]]'''. Arrivent à Truk le 15 janvier.
== Les forces d'invasion ==
== Les forces d'invasion ==

Version actuelle en date du 21 août 2018 à 19:26

Sommaire

Contexte

En parallèle des opérations menées dans le sud-est asiatique, il convient de protéger l'atoll de Truk situé seulement à 750 milles de la Nouvelle-Bretagne contre toute tentative alliée. Les invasions de Rabaul et Kavieng sont planifiées.

Préparatifs

L'attaque devant être lancée depuis Truk, sous le commandement du vice-amiral Chuichi Nagumo, la 1ère Flotte aéronavale appareille de Iwakuni le 8 janvier 1942. Elle comprend : les porte-avions Akagi, Shokaku et Zuikaku, les cuirassés Hiei et Kirishima, le croiseur léger Abukuma, escortés par les destroyers de DesDiv18 : Akigumo, Arare, Kagero, Kasumi et Shiranuhi. Arrivent à Truk le 14 janvier.

  • Le lendemain, le porte-avions Kaga appareille d'Iwakuni, escorté des croiseurs lourds Chikuma et Tone et des destroyers Hamakaze, Isokaze, Tanikaze et Urakaze. Arrivent à Truk le 15 janvier.

Les forces d'invasion

L'escorte est assurée par les destroyers Asanagi, Oite et Yunagi.
  • La protection rapprochée est sous le commandement du contre-amiral Sadamichi Kajioka qui appareille de Truk le 14 janvier 1942. Elle comprend le porte-hydravions Kiyokawa Maru, le croiseur léger Yubari, les destroyers Mochizuki, Mutsuki et Yayoi. Kajioka arrive à l'atoll de Lamotrek le 15 janvier d'où il repart le 18 janvier.
En route, Kajioka fait sa jonction avec le convoi de Shima et se dirige sur Rabaul.
  • Un second convoi appareille de Truk le 20 janvier 1942. Il comprend le pétrolier Goyo Maru, les transports Azumazan Maru et Kinryu Maru, escortés des croiseurs légers Tatsuta et Tenryu, des destroyers Kikuzuki, Uzuki et Yuzuki. Il se dirige sur Kavieng.

Note

Les différentes sources ayant servi à établir la composition du convoi d'invasion sur Rabaul diffèrent très notablement entre elles. Autant dire qu'elles ne sont d'accord sur rien, tant sur l'ordre de bataille que sur les dates et lieux d'appareillage (Guam, Lamotrek ou Truk, 14 ou 17 janvier).
Faute de certitudes, j'ai retenu les hypothèses qui me paraissaient le mieux correspondre à leur situation respective antérieure à l'opération R.

Gibus.

Le dispositif de protection éloignée

  • Sous le commandement du contre-amiral Aritomo Goto, la 6ème division de croiseurs (CruDiv6) : croiseurs lourds Aoba, Furutaka, Kako et Kinugasa, appareille de Truk le 18 janvier 1942. Patrouille à 60 milles au nord de Kavieng, puis en mer de Bismarck. Arrive à Rabaul le 30 janvier.
  • Le 18 janvier, le croiseur léger Kashima appareille de Truk. Il est envoyé patrouiller au nord de la Nouvelle-Irlande. De retour à Truk le 24 janvier.

L'attaque

Pendant que les convois progressent vers leurs objectifs respectifs, la 1ère Flotte de Nagumo appareille de Truk le 17 janvier.
Le 20 janvier, la 1ère division de porte-avions (Akagi et Kaga) s'embosse au nord de la Nouvelle-Irlande et lâche plus de 100 avions pour soutenir les forces d'invasion sur Kavieng, tandis que la 5ème division de porte-avions (Shokaku et Zuikaku) opère en mer de Bismarck.
Dans la nuit du 22 au 23 janvier et peu après minuit, les forces d'invasion sont débarquées à Blanche Bay. Les maigres forces australiennes sont rapidement débordées et l'important aérodrome est sous contrôle japonais. Simultanément, les Forces Spéciales de Débarquement Naval (SNLF) sont débarquées à Kavieng et s'emparent de l'aérodrome à 03:35.

  • CarDiv1 rallie Truk le 25 janvier suivie deux jours plus tard de CarDiv5.
Outils personnels