Shokaku

De WikiMs.

Version du 27 juillet 2019 à 11:31 par Gibus (discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Shokaku (= Grue heureuse).
Classe de porte-avions d'escadre japonais de 28 000 tonnes. Version agrandie de la classe Hiryu et destinés à remplacer les Akagi et Kaga datant de 1927, ce furent les meilleurs porte-avions construits par les japonais. Cette classe fut déployée dans tous les engagements majeurs, sauf à Midway.
Les deux unités de cette classe furent détruites, dont une par sous-marin.
Le Shokaku est lancé en 1939. Avarié lors de la bataille de la mer de Corail, il fit cruellement défaut à Midway.

Sommaire

Caractéristiques

Longueur : 263 m. Tirant d'eau : 8,80 m. Vitesse : 34 nœuds. Equipage : 2 500 hommes.
Blindage de ceinture : 165 mm. Armement : 8 tourelles jumelées de 5 pouces et 96 anti-aériens de 1 pouce. 84 avions.

Equipement radar

Etats de service

  • Opération R. Invasion de Rabaul et Kavieng en janvier 1942. Les opérations durent jusqu'au 22 janvier, puis Nagumo et la 1ère Flotte se retirent sur Truk.
  • En préparation aux opérations dans l'Océan Indien, appareille de Yokosuka le 17 mars 1942, accompagné du sister-ship Zuikaku, escorté des destroyers Akigumo, Arare et Kagero. Mouille à Staring Bay le 24 mars.
Porte-avions Shokaku à la bataille de la mer de Corail
  • Opération C. Raids aéronavals dans l'Océan Indien en mars-avril 1942.
  • Appareille de Kure le 19 juillet 1942 et s'ancre à Hashirajima jusqu'au 31 juillet.
  • Appareille de Truk le 4 novembre 1942, accompagné des porte-avions Zuikaku et Zuiho, des croiseurs lourds Chikuma, Kumano et Myoko, escorté des destroyers Akigumo, Akizuki, Arashi, Hamakaze, Hatsukaze, Isokaze, Maikaze, Nowaki, Tanikaze, Tokitsukaze et Urakaze. Arrive à Yokosuka le 10 novembre.
  • En réponse à la reconquête américaine des îles Aléoutiennes, appareille de Tokuyama le 20 mai 1943, en compagnie des porte-avions Zuikaku, Zuiho, des croiseurs lourds Kumano, Mogami et Suzuya, des croiseurs légers Agano et Oyodo. Arrive à Yokosuka le 21 mai.
  • Dans le cadre du renforcement de Bougainville, appareille de Shinagawa le 9 juillet 1943. Convoie des transports de troupes accompagné des porte-avions Zuikaku, Zuiho et Chuyo, escorté des croiseurs lourds Chikuma, Mogami et Tone, des croiseurs légers Agano et Oyodo, des destroyers Arashi, Hagikaze, Hatsuzuki, Isokaze, Suzutsuki et Tamanami. Le porte-hydravions Nisshin embarque 630 soldats de l'armée impériale, 22 chars, des vivres et de l'essence. Le 11 juillet le groupe de combat est signalé par les sous-marins USS Sturgeon et Searaven, mais aucun ne peut l'engager. Le 15 juillet l'USS Tinosa lance 4 torpilles sur le Zuiho qui le manquent. L'USS Pogy aperçoit également l'escadre mais ne peut l'attaquer. Arrive à Truk le même jour.
  • Appareille de Yokosuka le 26 novembre 1943, accompagné du porte-avions Chitose, escorté des destroyers Akizuki, Michishio, Shimakaze, Tamanami et Tanikaze. Arrive à Truk le 1 décembre.
  • Appareille de Truk le 12 décembre 1943, accompagné du cuirassé Yamato, escorté des destroyers Akigumo, Kazagumo et Tanikaze. Arrive à Yokosuka le 17 décembre.
  • Appareille de Kure le 6 février 1944, en compagnie de son sister-ship Zuikaku, du croiseur lourd Chikuma, du croiseur léger Yahagi, escorté des destroyers Akigumo, Asagumo, Hatsuzuki, Kazagumo et Wakatsuki. Arrive à Singapour le 13 février.
  • Appareille de Singapour le 20 février 1944, escorté du croiseur lourd Chikuma et du croiseur léger Yahagi. Arrive à Lingga le même jour.
  • Bataille de la mer des Philippines en juin 1944. Le 19 juin à 11:22, à 140 milles au nord de l'île de Yap, Shokaku est atteint par trois torpilles tirées par l'USS Cavalla et coule à 14:01, par 11°50'N - 137°57'E voir carte, entraînant la perte de 1 272 officiers et marins.

Sister-ship

Torpillage

Dans le jeu Silent Hunter IV, Wolves of the Pacific, et dans les conditions optimales de tir, une à deux torpilles sont nécessaires pour les navires de cette classe. Le point faible se situe juste derrière l'îlot.

Voir aussi

Outils personnels