Kongo

De WikiMs.

Version du 27 juillet 2019 à 12:09 par Gibus (discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Cuirassé Kongo après refonte

Kongo (= Stabilité).
Classe de cuirassé japonais de 32 000 tonnes, conçue initialement comme croiseur de bataille, achetée aux britanniques, dans le cadre du programme "persévérance et détermination". La refonte de ces bâtiments dans les années 30, notamment au niveau du blindage les fit reclasser en cuirassés. Les quatre unités de cette classe furent détruites, dont une par un sous-marin.
Le Kongo est lancé en 1912, puis reconstruit en 1929.

Sommaire

Caractéristiques

Longueur : 221 m. Tirant d'eau : 9,50 m. Vitesse : 30 nœuds. Equipage : 1 360 hommes.
Blindage de ceinture : 203 mm. Armement principal : 4 x 2 canons de 14 pouces et 8 x 2 de 6 pouces.

Equipement radar

Commandements

  • 1 déc 1937 : Capitaine de vaisseau Takeo KURITA.
  • 15 nov 1938 : Capitaine de vaisseau Yoshio SUZUKI.
  • 20 oct 1939 : Capitaine de vaisseau Shoji NISHIMURA.
  • 15 nov 1939 : Capitaine de vaisseau Raizo TANAKA.
  • 15 avr 1941 : Capitaine de vaisseau Morikazu OSUGI.
  • 15 août 1941 : Capitaine de vaisseau Tomiji KOYANAGI, promu contre-amiral le 1 nov 1942.
  • 16 déc 1942 : Capitaine Matsuji IJUIN, promu contre-amiral le 15 juillet 1943.
  • 17 juillet 1943 : Capitaine de vaisseau Toshio SHIMAZAKI, promu contre-amiral le 1 mai 1944.

Etats de service

  • Venant de Saiki Bay, le vice-amiral Nobutake Kondo à la tête de la IIème Flotte, arrive à Mako (îles Pescadores) le 2 décembre 1941. Elle est composée des cuirassés Haruna et Kongo, des croiseurs lourds Atago, Maya et Takao, des destroyers Akatsuki, Arashi, Hagikaze, Hatakaze, Hibiki, Maikaze, Michishio et Nowaki. Sa mission est de fournir une couverture éloignée aux opérations d'invasion de la Malaisie. Le 4 décembre, Maya est détaché de la IIème Flotte et affecté à la IIIème Flotte, force d'invasion des Philippines du nord.
  • Poursuite de la Force Z de la Royal Navy en décembre 1941.
  • Opération M. Invasion des Philippines en décembre 1941. Force de couverture aux débarquements du golfe de Lingayen.
  • Appareille de Cam Ranh Bay le 8 janvier 1942, accompagné du sister-ship Haruna, des croiseurs lourds Atago et Takao, escorté des destroyers Arashi, Hagikaze, Maikaze, Michishio et Nowaki. Arrive à Mako le 11 janvier. Le 14 janvier, appareille pour Palau, où il arrive le 18 janvier.
  • Invasion de l'Indonésie de janvier à mars 1942.
  • Après 3 mois à la mer, les équipages sont envoyés en permission. La 3ème division de cuirassés mouille à Staring Bay du 10 au 25 mars 1942.
  • Opération C. Raids aéronavals dans l'Océan Indien en mars-avril 1942.
  • Appareille de Kure le 6 septembre 1942, accompagné du cuirassé Haruna, escorté des destroyers Makinami et Naganami. Arrive à Truk le 10 septembre.
  • Appareille de Truk le 9 novembre 1942, en compagnie du sister-ship Haruna, du porte-avions Junyo, des croiseurs lourds Atago, Takao et Tone, escorté du croiseur léger Sendai, des destroyers Ayanami, Hatsuyuki, Shikinami, Shirayuki et Uranami. Groupe amiral Kondo. Bataille de Guadalcanal. Force d'appui au groupe de bombardement de l'amiral Abe. Après la perte par ce dernier des cuirassés Hiei et Kirishima, l'escadre de Kondo se retire à Truk où elle arrive le 18 novembre.
  • Appareille de Truk le 15 février 1943, accompagné du cuirassé Haruna, du porte-hydravions Nisshin, escorté du croiseur lourd Chokai et des destroyers Arashi, Onami et Shigure. Arrive à Sasebo le 20 février. Entre en révision jusqu'au 18 mars. Suite à la perte de Hiei et Kirishima, l'appareil à gouverner reçoit une protection en béton. Sont installées deux tourelles triples de 1" AA.
  • Appareille de Kure le 1 avril 1943 en compagnie du sister-ship Haruna, escorté par les destroyers Hagikaze et Urakaze. Arrive à Truk le 6 avril.
  • En réponse à la reconquête américaine des îles Aléoutiennes, la Flotte appareille de Truk le 17 mai 1943. Le Musashi rapatrie les cendres de l'amiral Isoroku Yamamoto, accompagné des cuirassés Haruna et Kongo, des porte-avions Hiyo et Junyo, des croiseurs lourds Tone et Chikuma, escorté des destroyers Ariake, Hamakaze, Hatsuzuki, Niizuki, Shigure, Suzukaze, Suzutsuki, Tanikaze, Umikaze. Arrive en baie de Tokyo le 22 mai.
    La Flotte est rejointe par les porte-avions Shokaku, Zuikaku, Zuiho, les croiseurs légers Agano, Oyodo d'une part, et par les croiseurs lourds Kumano, Mogami, Suzuya d'autre part, tous venant de Tokuyama.
Le 17, le convoi filant 20 nœuds est signalé par l'USS Flying Fish.
Le 21 juin, les porte-avions du groupe sont attaqués sans succès par l'USS Spearfish. Arrive à Truk le même jour.
  • Appareille de Truk le 11 décembre 1943, accompagné de son sister-ship Haruna, escorté des destroyers Maikaze, Nowaki et Yamagumo. Arrive à Sasebo le 16 décembre.
  • Appareille de Kure le 8 mars 1944, accompagné du sister-ship Haruna et du porte-avions Zuikaku, escorté du croiseur lourd Mogami et des destroyers Akigumo, Asagumo et Kazagumo. Arrive à Singapour le 15 mars.
  • Bataille de la mer des Philippines en juin 1944. Après le repli, à Hashira-jima, sont installés un radar de conduite de tir type 22, 12 tourelles triple AA de 1" et 40 tourelles simples.
  • Appareille de Kure le 8 juillet 1944. Convoie des transports de troupes et matériels pour Okinawa, accompagné du cuirassé Nagato, des croiseurs Mogami et Yahagi et escorté des destroyers Hamakaze, Isokaze, Kishinami, Naganami, Okinami, Samidare, Shimakaze, Shimotsuki et Urakaze. Arrive à Okinawa le 10 juillet, et repart le jour-même. Rallie Lingga le 20 juillet, après une escale à Manille du 14 au 17 juillet.
  • Afin de se prémunir des raids aériens, appareille de Brunei, pour les îles Pratas, le 8 novembre 1944 à 03:00, accompagné des cuirassés Haruna, Yamato et Nagato, escorté du croiseur léger Yahagi et des destroyers Hamakaze, Isokaze, Urakaze, Yukikaze. Arrive à Manille le 9 novembre, dans la nuit. En repart le 10 novembre pour Brunei. L'escadre est renforcée du croiseur lourd Ashigara. Arrive à Brunei le 11 novembre, après une feinte de destination au passage du détroit de Balabac.

Sister-ships

Torpillage

Dans le jeu Silent Hunter IV, Wolves of the Pacific, et dans les conditions optimales de tir, quatre torpilles sont suffisantes pour les navires de cette classe.

Voir aussi

IJN Kongo : Journal des déplacements

Outils personnels