Kumano

De WikiMs.

(Différences entre les versions)
m (Etats de service)
(Etats de service)
 
Ligne 63 : Ligne 63 :
:Nishimura et son escadre arrivent à Rabaul le 21 juillet.
:Nishimura et son escadre arrivent à Rabaul le 21 juillet.
-
* [http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Galvanic Opération Galvanic]. En réponse à l'invasion américaine des [https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Eles_Gilbert îles Gilbert], appareille de Truk le 24 novembre 1943, accompagné des croiseurs lourds '''[[Chokai]]''' et '''[[Suzuya]]''', du croiseur léger '''[[Noshiro]]''', escorté des destroyers '''[[Fujinami]]''', '''[[Hamakaze]]''', ''Hatsuzuki'', ''Hayanami'' et '''[[Suzutsuki]]'''. Arrive à Kwajalein le 26. En repart le 27 pour Eniwetok où il arrive le 28 novembre. CruDiv7 et les destroyers ravitaillent auprès du pétrolier '''[[Nippon Maru]]'''. Appareille d'Eniwetok le lendemain et arrive à Roi-Namur le 30 du mois. Appareille de Roi-Namur le 3 décembre et arrive à Truk le 5, sans avoir tiré le moindre coup de canon.
+
* '''[[Opération Galvanic]]'''. Automne 1943.
* '''[[Opération Hailstone]]''' en février 1944.
* '''[[Opération Hailstone]]''' en février 1944.

Version actuelle en date du 27 juillet 2019 à 12:16

Croiseur lourd Kumano

Kumano est un chemin de pèlerinage de la région de Kii.
Croiseur lourd japonais de la classe Mogami, lancé en 1934, mis en service en 1937.

Sommaire

Equipement radar

Commandements

  • 25 mai 1941 : capitaine de vaisseau Kikumatsu TANAKA.
  • 27 février 1943 : capitaine de vaisseau Shunzo FUJITA.
  • 29 mars 1944 : capitaine de vaisseau Soichiro HITOMI.

Etats de service

  • Suite à un rapport erroné signalant la présence d'un cuirassé de la classe Renown à Singapour, appareille de la baie de Cam Ranh le 16 janvier 1942 accompagné des croiseurs lourds Chokai, Mikuma, Mogami et Suzuya, escorté des croiseurs légers Kinu, Sendai, Yura, des destroyers Murakumo et Shirakumo. A mi-chemin l'ordre est annulé. L'amiral Takeo Kurita fait demi-tour et rallie Cam Ranh le 19 janvier.
  • Opération L. Invasion de Sumatra à Palembang en février 1942.
  • Opération J. Invasion de la côte ouest de Java en février 1942.
  • Opération T. Invasion du nord de Sumatra. De retour à Singapour le 15 mars.
  • Opération C. Raids aéronavals dans l'Océan Indien en avril 1942.
  • Appareille de Kure le 15 mai 1942, accompagné des croiseurs lourds de la CruDiv7 : Mikuma, Mogami et Suzuya pour 3 jours d'exercice en mer Intérieure avec la 1ère division de cuirassés : Mutsu, Nagato et Yamato. Rallie Hashirajima le 18 mai.
  • Appareille de Truk le 17 juin 1942, accompagné du croiseur Suzuya, escorté des destroyers Arare, Kagero, Kasumi et Shiranuhi. Arrive à Kure le 23 juin.
  • Dans le cadre de l'opération B, invasion de la Birmanie, appareille de Hashira-jima le 17 juillet 1942, accompagné du sister-ship Suzuya, des pétroliers Kyokuto Maru et Nippon Maru, escorté des destroyers Hayashio, Kuroshio, Murasame, Oyashio, Samidare et Yudachi. Après une halte à Singapour du 25 au 28 juillet, arrive à Mergui le 30 juillet.
  • Appareille de Truk le 4 novembre 1942, accompagné des porte-avions Shokaku, Zuikaku et Zuiho, des croiseurs lourds Chikuma et Myoko, escorté des destroyers Akigumo, Akizuki, Arashi, Hamakaze, Hatsukaze, Isokaze, Maikaze, Nowaki, Tanikaze, Tokitsukaze et Urakaze. Arrive à Yokosuka le 10 novembre.
  • Appareille de Truk le 24 mars 1943, accompagné du sister-ship Suzuya, escorté par le destroyer Urakaze. Arrive à Kure le 29 mars.
  • Entre en cale sèche le 6 avril 1943. Les affûts doubles de 13 mm sont remplacés par 2 triples tourelles de 1 pouce et un radar type 21 est installé. Remis à l'eau le 15 avril, procède à des exercices en mer Intérieure avec Suzuya pendant un mois.
  • En réponse à la reconquête américaine des îles Aléoutiennes, appareille de Tokuyama le 20 mai 1943, en compagnie des porte-avions Shokaku, Zuikaku et Zuiho, des croiseurs Mogami et Suzuya et des croiseurs légers Agano et Oyodo. Arrive à Yokosuka le 21 mai.
  • Appareille de Yokosuka le 31 mai 1943, accompagné des sister-ships Mogami et Suzuya. Arrive à Hashira-jima le 2 juin.
  • Appareille de Kure le 11 juin 1943, accompagné du sister-ship Suzuya. Embarque des troupes. Arrive à Yokosuka le 13 juin.
Le 17, le convoi filant 20 nœuds est signalé par l'USS Flying Fish.
Le 21 juin, les porte-avions du groupe sont attaqués sans succès par l'USS Spearfish. Arrive à Truk le même jour.
  • Appareille de Truk le 23 juin 1943, en mission de transport de troupes, accompagné du sister-ship Suzuya, escorté des destroyers Ariake, Niizuki et Suzukaze. Débarque les troupes à Rabaul le 25 juin. De retour à Truk le 27 juin.
  • Appareille de Truk le 9 juillet 1943, accompagné du sister-ship Suzuya, escorté du destroyer Ariake. Arrive à Rabaul le 11 juillet.
  • Sous le commandement du contre-amiral Shoji Nishimura, appareille de Rabaul, le 18 juillet 1943 à 21:50, un Tokyo Express ayant pour mission secondaire le renforcement en troupes et munitions de Vella Lavella et pour mission principale un combat de nuit contre les croiseurs américains éventuellement rencontrés. Il se compose des croiseurs lourds Chokai, Kumano et Suzuya (navire-amiral), escortés du 3ème escadron de destroyers : croiseur léger Sendai, destroyers Hamakaze, Kiyonami, Yugure et Yukikaze, sous le commandement du capitaine de vaisseau Matsuji Ijuin; les troupes étant embarquées sur les unités de DesDiv30 : destroyers Mikazuki, Minazuki et Matsukaze, commandée par le capitaine de vaisseau Tsuneo Orita.
le 19 juillet à 19:05, une attaque aérienne de bombardiers-torpilleurs est repoussée. Kumano et Chokai subissent des dégâts légers causés par des bombes de 2 000 livres tombées à proximité. A 21:00, aucune force de surface ennemie n'ayant été détectée, le débarquement des renforts s'effectue comme prévu.
le 20 juillet vers 00:10, le groupe de combat est attaqué par 6 B-25 Mitchell venant de Guadalcanal. Ne s'attendant pas à une attaque de nuit, dans le camp japonais la surprise est totale. A 00:34, Yugure est frappé et coule. La force nipponne se replie sur Rabaul laissant Kiyonami sur les lieux rechercher les survivants.
A 05:20, une nouvelle attaque coule Kiyonami.
Nishimura et son escadre arrivent à Rabaul le 21 juillet.
  • Suite à des rapports d'intenses activités sous-marines dans le secteur, appareille de Palau le 16 février 1944, accompagné des croiseurs Suzuya et Tone, des cuirassés Fuso et Nagato, escortés par les destroyers Akizuki, Isokaze, Tanikaze, Hamakaze, et Urakaze.
Le 20 février en mer de Chine méridionale, au nord-est de Singapour et peu après le coucher du soleil, l'escadre, qui voyage à 20 nœuds, est aperçue par l'USS Puffer (capitaine de corvette Frank G. Selby) qui ne peut attaquer. voir carte
Arrive à Lingga le 21 février.
  • Arrive à Kure le 25 juin 1944 et entre au bassin de radoub. 4 tourelles triples et 10 simples de 1" AA sont installées, un radar type 22 ainsi qu'un radar de recherche aérienne type 13.
  • Docké à Cavite pour les réparations d'urgence, Kumano subit une attaque aérienne de la Task Force 38 (vice-amiral Marc A. Mitscher), le 29 octobre 1944.
  • Appareille de Manille le 4 novembre 1944 au sein du convoi MATA-31 qui comprend 6 cargos, escortés du croiseur lourd Aoba, de 2 corvettes Kaibokan et 5 chasseurs de sous-marins. Le convoi est protégé par une couverture aérienne.
le 5 novembre l'USS Batfish (capitaine de frégate John k. Fyfe) aperçoit les fumées à 10 000 mètres et après avoir pris l'immersion périscopique, lance 6 torpilles sur un cargo qui vont manquer le but.
le 6 novembre au large du cap Bolinao, MATA-31 est attaqué par une wolfpack composée des sous-marins USS Guitarro, USS Bream, USSRaton et USS Ray. Ensemble ils ont lancé 23 torpilles sur Kumano dont 2 sont allées au but à 10:52. A 19:30, avec une gîte de 11° tribord, le croiseur est pris en remorque et MATA-31 arrive à Takao le 10 novembre, sans avoir à déplorer d'autre victime que le cargo de 6 800 tonnes Kaga Maru, avarié par USS Ray.
  • Le 24 novembre 1944, Kumano, réfugié à Dasol Bay, est coulé par l'aviation de l'USS Ticonderoga.

Sister-ships

Voir aussi

IJN Kumano : Journal des Mouvements

Outils personnels